Pleine conscience et gestion du stress

Dans cet article je vous livre des clés pour pratiquer la méditation en pleine conscience. En réalité, il existe une multitude d’autres activités qui permettent d’activer l’état de pleine conscience. La méditation en pleine conscience est selon moi la plus simple, accessible et efficace. Dans d’autres articles je vous donnerai des détails sur les techniques. Voici une vidéo où je vous donne 3 clés pour méditer en pleine conscience.

Que se passe-t’il si l’on ne pratique pas la pleine conscience ?

La plupart du temps, notre inconscient est le pilote de notre vie. Il nous permet de réaliser les actions de façon automatique. Cet état de « pilote automatique » favorise le mental qui peut en même temps penser à tout ce qui le préoccupe. Le mental a l’illusion de contrôler davantage ce qui se passe pendant ce temps. En réalité l’inverse se produit. Les pensées réduisent notre attention à l’instant présent. Elles favorisent le stress et la dépression. 

Pleine conscience et inconscient – Pensées, ruminations

Comment agit la pleine conscience ?

L’état de pleine conscience permet d’éveiller notre partie consciente. Nous vivons alors le moment présent. Notre attention et notre focus sont augmentés. Le changement devient alors possible. Les pensées s’atténuent. Il devient plus facile de créer le futur. La flexibilité mentale s’agrandit.  

Quels bénéfices permet la pleine conscience ?

La pleine conscience a des bénéfices sur la santé globale. Les études montrent qu’elle améliore la santé physique, mentale et sociale. 

  • Pleine conscience et bien-être :

La pleine conscience permet de ralentir le vieillissement de nos cellules par l’activité des enzymes qui réparent l’ADN (les télomérases). Cet état favorise le bien-être et la sérénité. De plus il a été montré que pratiquer la pleine conscience permet de réduire la fatigue.

Pleine conscience et bien-être

  • Pleine conscience et gestion du stress :

La pratique de la pleine conscience nous permet d’avoir moins de pensées automatiques. Cela va permettre à la fois de réduire notre stress et le risque de surmenage ou burn out. La pleine conscience améliore également nos capacités de mémoire et de concentration. Cliquez ici pour lire l’article sur Comment gérer son stress dans lequel j’interviewe une psychologue de la santé experte en gestion du stress et des émotions.

Pleine conscience et gestion du stress – Concentration

  • Pleine conscience et maladies cardiovasculaires :

La pleine conscience réduit aussi notre risque de développer une maladie cardiovasculaire : infarctus, AVC. Elle diminue la tension dans les vaisseaux (HTA). Les bénéfices pour la santé sont donc nombreux ! Vous trouverez à la fin de l’article quelques références d’articles scientifiques étudiant les effets de la méditation en pleine conscience.

Comment débuter la méditation en pleine conscience ?

Je vous livrerai prochainement des techniques pour la méditation pleine conscience. Dès à présent voici 3 clés qui vous aideront à commencer.

3 clés pour pratiquer la méditation en pleine conscience 

  • Faites en un rituel

Choisissez un moment de la journée où vous savez que vous pouvez le faire tous les jours. Par exemple je vous invite à prendre un moment le matin au réveil.

  • Temps court

Commencez par pratiquer la pleine conscience sur un temps court. Augmentez la durée au fur et à mesure. Par exemple vous pouvez commencer par faire 5 minutes par jour. Si c’est encore trop, faites une minute seulement. Mais faites-le chaque jour :). Afin d’ancrer cette habitude dans votre cerveau :).

  • Endroit calme 

Choisissez un endroit calme où vous ne serez pas dérangé. Vous pouvez vous asseoir par terre ou sur une chaise. Veillez à garder le dos bien droit.

Endroit calme pour la pleine conscience

Références :

Elissa Epel, PhD.,1 Jennifer Daubenmier, Ph.D.,Judith T. Moskowitz, Ph.D., Susan Folkman, and Elizabeth Blackburn Can meditation slow rate of cellular aging? Cognitive stress, mindfulness, and telomeres Ann N Y Acad Sci. Author manuscript; available in PMC 2011 Mar 15. Ann N Y Acad Sci. 2009 Aug; 1172: 34–53. PMID: 19735238

  Abbott RA1, Whear R2, Rodgers LR2, Bethel A2, Thompson Coon J2, Kuyken W3, Stein K2, Dickens C4, Effectiveness of mindfulness-based stress reduction and mindfulness based cognitive therapy in vascular disease: A systematic review and meta-analysis of randomised controlled trials. J Psychosom Res. 2014 May;76(5):341-51. doi: 10.1016/j.jpsychores.2014.02.012. Epub 2014 Mar 11.

Lawrence M1, Booth JMercer SCrawford E, Int J Stroke. A systematic review of the benefits of mindfulness-based interventions following transient ischemic attack and stroke. 2013 Aug;8(6):465-74. doi: 10.1111/ijs.12135

 

N.B. : Cet article ne remplace pas un traitement médical ou une visite chez votre médecin. Cliquez ici pour accéder au cadre légal du blog.

Cet article est à présent terminé ! Je vous remercie de l’avoir lu ! 🙂

Dites-moi en commentaires : 

  • Quels sont les freins que vous rencontrez à la pratique de la méditation en pleine conscience ?
  • Qu’est-ce qui vous empêche de pratiquer chaque jour ?
  • Quels bénéfices avez vous constatés dans votre vie ? 

Je suis à l’écoute de vos questions. 🙂

Au plaisir de vous lire,

Marion Alegre

Partager l'article :
  •  
  •  
  •  
  •  
    4
    Partages
  • 4
  •  

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*