Episode n°20 – Quelle est votre plus grande frustration ?

Bonjour à vous et bienvenue dans ce nouvel épisode !

Je vous retrouve aujourd’hui pour la suite du défi personnel avec l’épisode 20 où l’on va commencer à voir comment ne plus subir les frustrations !

Je vous invite à regarder la vidéo en premier !

A présent ce que j’aimerais c’est vraiment pouvoir vous accompagner au fur et à mesure pour que l’on puisse cheminer ensemble. Ce que je vous propose, c’est qu’on évolue pas à pas et puis donc je vais vous poser une question aujourd’hui

Et ce qui serait vraiment génial ça serait de répondre dans les commentaires juste en dessous de la vidéo ou de l’article !

Ou bien pour les plus timides ou je ne sais quoi n’hésitez pas non plus à m’écrire par mail et on peut aussi interagir sur la page Facebook. 🙂

J’en profite évidemment pour vous encourager à partager le nom du Blog et puis de la page autour de vous et puis moi comme ça plus nous sommes nombreux à évoluer ensemble et plus on peut cheminer et c’est ça aussi qui crée une énergie commune de groupe et qui est vraiment porteur. 

Ce que j’avais envie aujourd’hui c’était surtout de vous proposer aussi un contenu et puis pour qu’on puisse évoluer en fait sur un schéma de développement personnel que j’utilise très souvent avec aussi les patients au cabinet.

C’est un schéma qui m’a été transmis par Paul Pyronnet, formateur en PNL mais qui provient de la Gestalt thérapie donc une technique de psychothérapie. Si vous voulez voir la vision de Polo sur le thème je vous invite à aller voir cette vidéo où il explique la Gestalt : PNL et GESTALT – Emotions et comportements d’échec ou de réussite.

Et vous allez voir qu’en fait c’est très très riche donc je ne pourrai pas tout vous transmettre aujourd’hui. 🙂

Donc là aujourd’hui on va voir un petit peu les grandes lignes de ce schéma et puis comme ça ensuite on va pouvoir évoluer ensemble et pouvoir décortiquer.

Donc voilà, au moins là vous avez vu vous avez vu un petit peu le contexte, moi je suis de garde mais c’est très calme donc pas de soucis pour faire la vidéo 🙂 et puis je ferai une deuxième partie pour que vous puissiez suivre le cheminement.

C’est parti pour cette partie de vidéo alors je m’excuse pour les bruits de la route parce que moi je ne les entends pas avec l’oreillette, je ne peux pas faire mieux donc j’espère quand même que ce n’est pas trop désagréable et que vous arriverez à suivre. 🙂

J’ai une première question pour vous : 

Quel est votre plus grand rêve ?

Votre plus grande aspiration ?

C’est déjà un petit peu la première chose que j’avais envie de vous demander. 🙂

Et puis maintenant quotidiennement, demain, je vous invite à

voir un petit peu peut être sur la journée d’hier ou sur aujourd’hui

Quelle était votre plus grande frustration ?

Cela peut être une petite ou une grande grande frustration c’est pas forcément quelque chose d‘incroyable… Je vous invite déjà à vous demander quelle était celle-ci ?

Est-ce que c’était peut-être d’avoir oublié quelque chose ?

Ou vous êtes-vous senti coupable de quelque chose ? 

D’avoir eu l’impression de rater, être en colère contre quelqu’un ou contre vous-même ?

Pourquoi je vous parle de cela ?

Tout simplement parce que vous allez voir qu’on a deux manières de percevoir les choses qui nous arrivent :

  • Soit on a l’impression que c’est quelque chose de négatif qui nous arrive
  • Soit on a l’impression que c’est quelque chose de positif

En fonction de notre manière de percevoir, finalement vous allez voir que les actions qui vont découler de l’un ou de l’autre sont complètement opposées.

1. L’observation

Donc déjà la première chose, c’est de savoir en fait c’est de revenir à votre perception. C’est vraiment la base à la fois de la PNL ou aussi de la méditation pleine conscience.

Et même plus globalement je dirais quand on est face à un patient, on est obligé de percevoir les choses de manière objective et le but en fait c’est vraiment de comprendre quelle est émotion à la base et qu’est ce que vous en faites quelque part ?

2. Transformer la frustration en besoin

Et vous allez voir que finalement en fait cette émotion elle devient une frustration – Bon visiblement le rouge ne marche pas 🙂 – elle devient une frustration ou au contraire on va pouvoir la transformer en besoin en fonction de la perception qu’on se fait de la personne et de l’environnement. 

Alors je ne voudrais pas trop vous assommer non plus donc je suis en train de réfléchir à si je vais plus loin ou pas…

et je me dis que j’ai peut-être décidé de continuer… 🙂

Et puis de toute façon si jamais ça ne vous dit pas du tout vous avez toujours le moyen de quitter -rires- 🙂

Alors j’espère que vous voyez bien aussi la feuille et que cela vous suffit hop !

Et alors pour ma part je m’étais amusé en fait parce qu’il y avait un truc que je ne comprenais pas. 

Manger par plaisir ?

Avant je pense que j’avais du mal à manger du chocolat par plaisir.

Je vous montre…alors par exemple ce carré de chocolat…

Est-ce que selon vous c’est un plaisir ? 

ou une frustration ? 

Et du coup en fonction de vos besoins comment est-ce que vous le percevez ? 

Et au contraire cette orange, est-ce que c’est un plaisir ? ou bien une frustration ?

Et donc pour certaines personnes peut-être que le chocolat ça va représenter un vrai plaisir et pas l’orange et peut-être le contraire. 

Et puis peut-être que dans certaines phases de votre vie, l’orange va vous faire plaisir et puis le chocolat moins…

En fonction aussi des conditionnements qu’on peut avoir, des croyances etc. 

 Il y a aussi peut-être certaines personnes qui vont se dire “Je sais pas moi, je mérite pas de manger un carré de chocolat parce que je vais grossir” ou bien je vais manger une orange mais je vais me sentir complètement frustré. 

Et en fait c’est intéressant tout ça parce que cette perception-là, elle conditionne tous nos comportements. 

 Par exemple quand on décide d’arrêter la cigarette qu’est-ce qui va se passer ? 

Soit on a l’impression qu’on décide de stopper et auquel cas on peut vraiment avoir peur.

Parce qu’on peut se dire non mais si je stoppe c’est horrible etc il va falloir que je trouve d’autres substituts notamment peut-être le chocolat soit sinon on se dit, finalement la cigarette c’est peut-être aussi un moyen pour moi d’évacuer, de me reposer et caetera. 

Dans ce cas, on comprend que derrière cette cigarette il y a un besoin par exemple de repos de se ressourcer.

Au fond, quel est votre besoin ?

On peut peut-être trouver d’autres alternatives, type par exemple aller se balader, marcher, faire de la pleine conscience et auquel cas grâce à ça finalement en fait on va non plus arrêter de fumer mais quelque part on va commencer un nouveau cheminement, un nouveau cheminement vers soi vers vers quelque chose de plus positif pour soi .

Voilà alors dites moi du coup en commentaire qu’est ce que ça représente pour vous ce morceau de chocolat ? Et qu’est ce que ça représente l’orange ? 

Et aussi quelle est la frustration que vous aimeriez dépasser ? 

Quelle est l’émotion qui revient et puis comme ça en fonction je verrai aussi comment est-ce que j’organise la suite… pour faire le cheminement des émotions…

En sachant que vous allez voir aussi que ces émotions là, les émotions qu’on vit le plus souvent sont reliées à notre sensibilité. 

Et notre sensibilité, en fait c’est ce que d’autres personnes peuvent appeler aussi les blessures d’âme donc cela veut dire – vous voyez j’ai le bouquin qui est juste là -.

Alors je sais pas si on a le droit de montrer les bouquins dans les vidéos, j’espère -rires- et donc ce qui est intéressant en tout cas dans ce dans ce livre, c’est que finalement, en fonction des sensibilités qu’on a, on va percevoir, encore une fois, l’environnement différemment. 

Du coup finalement quelqu’un qui est sensible par exemple de l’abandon, c’est quelqu’un qui a un besoin de lien qui est très fort. 

Finalement cette sensibilité au lieu de dire “blessure d’abandon”, on pourrait très bien dire “sensibilité aux lien”. Et quelqu’un par exemple qui a la blessure d’injustice, ce serait une sensibilité particulière à ce qui est juste. C’est quelqu’un qui a tellement peur de faire souffrir les gens d’injustice que finalement il va être injuste avec lui-même. 

Les blessures d’injustice se retrouvent chez des personnes qui à la base comme ça elles ont l’air rigide, elles ont l’air perfectionniste mais en fait finalement ce sont les personnes qui sont les plus les plus sensibles justement ! 

Voilà donc et c’est tout ça qui s’annonce, un petit peu comme dans le plan que je vous avais aussi adressé à la base, sur la transformation de soi, les différentes stratégies d’excellence aussi de la PNL. Et puis en intégrant d’autres approches comme par exemple la Gestalt et comme la PNL. Et puis entre temps personnellement je me suis formée aussi au coaching donc j’aurai la possibilité aussi de mettre tout ça en vidéo petit à petit.

Ce sera vraiment un chemin qui va pouvoir être très très intéressant et nourrissant. 🙂

Et donc voilà, écoutez je serai ravie de vous lire en tout cas en commentaires je vous remercie infiniment de suivre et puis de partager cette énergie. 

J’espère vraiment que ça vous inspirera peut-être à voir les choses d’une manière un tout petit peu différente 🙂

 Voilà et bien je vous encourage aussi à aller lire les autres articles du défi si ce n’était pas déjà fait et puis sinon je vous dis à très bientôt pour le prochain épisode !

N’oubliez pas d’ici-là de réfléchir un petit peu à quelle était votre frustration principale pour que l’on puisse ensuite voir comment est-ce qu’on peut intégrer tout ça d’une autre manière ! 🙂

Cet article est à présent terminé, je vous remercie infiniment de l’avoir lu !

Et puis je vous dis à bientôt !

Partager l'article :
  •  
  •  
  •  
  •  
    10
    Partages
  • 10
  •  

Related posts

3 thoughts on “Episode n°20 – Quelle est votre plus grande frustration ?”

  1. Plus grande frustration ne pas faire de voilier

  2. Anne-France

    Moi ma plus grande frustration c’est de me mettre en colère (contre moi, mes enfants, mon conjoint) pour une “broutille”. Je sais qu’il y a quelque chose de plus profond derrière cette colère, quelque chose de caché mais j’ai beaucoup de mal à le comprendre. ce n’est pas faute de faire du développement personnel lol. Mais des fois je me dis que je réfléchis peut-être tout simplement trop, et qu’il faut que j’agisse à la place!

  3. anne

    Ma plus grande frustration : ne pas pouvoir prendre le volant de ma voiture toute seule pour faire un grand trajet et être cantonnée a rester dans un périmètre de sécurité, par peur de voir resurgir les paniques.

Leave a Comment